Un nouveau tournant dans la crise ukrainienne ?

Septembre 26th, 2014 | by Mickael –

Fondateur de News360x

 

Obama embrassera-t-il la main qu’il ne peut pas couper? Intéressant en effet. //RO

 

Le 24 septembre, notre vieil ami le chroniqueur et ancien diplomate indien M. K. Bhadrakumar a publié dans Indian Punchline un article bien intéressant [1]. S’il se trouvait vérifié, et généralement l’auteur est très bien informé, il annoncerait une nouvelle de grande importance.

En effet, alors qu’Obama vient de présenter la Russie à l’ONU comme la deuxième menace existentielle contre la paix du monde [2], il se serait engagé parallèlement dans un colossal rétropédalage. L’Ouest, c’est-à-dire en fait Obama, viendrait de décider de ne plus soutenir le gouvernement de Kiev et son président Porochenko dans leur lutte homérique contre Moscou.

Avant-hier, mardi 23 septembre, à Washington, lors d’une réunion conjointe, Obama aurait déclaré qu’il recommandait à Porochenko de rétablir de bonnes relations avec Moscou, sur les plans tant diplomatique qu’économique. Pour (ré)conforter l’infortuné (c’est le cas de le dire) Porochenko dans cette nouvelle voie, Obama ne lui aurait promis que $50 millions, pour faire face aux dettes de l’Ukraine, alors que celles-ci avaient été estimées au bas mot à $55 milliards, sinon $100 milliards. Autant dire seulement de quoi permettre au roi du chocolat d’acheter quelques tonnes de sa production pour nourrir le peuple ukrainien durant l’hiver prochain.

Selon l’article, ce changement de cap aurait été préparé depuis quelques semaines par des discussions entre Obama et ses alliés européens. Déjà l’Union européenne ne voyait pas favorablement la perspective d’une Union économique avec l’Ukraine, et l’avait reportée à 2015, pour la raison qu’elle eut été le mariage entre l’aveugle et la presque paralysée. De plus l’UE ressentait de plus en plus mal, non seulement la perspective d’être poussée par l’Amérique dans une guerre avec la Russie, mais plus immédiatement les sanctions contre la Russie dont elle est déjà, et serait encore plus à l’avenir, la première à souffrir.

Mais pourquoi Obama renoncerait-il (au moins momentanément) à abattre la Russie par l’intermédiaire de l’Ukraine, alors qu’il a consacré tant d’efforts et de soins à cela depuis de nombreux mois ? Eh bien, pour mieux se consacrer à la guerre qu’il vient de déclarer à l’État islamique (EI) et, surtout, pour obtenir le soutien de la Russie dans cette guerre, ne serait-ce que pour la légitimer.

Lire la suite sur http://news360x.fr

Source : Vineyardsaker

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :