Un sergent tétraplégique appelle à l’aide le président de la République

Olivier Berger, le 12 janvier 2016

Défense globale

 

 

Julien Leroux est un ancien sergent du 3e régiment du génie à Charleville-Mézières. Il est devenu tétraplégique après un accident de la route dramatique, dans un véhicule militaire, en juillet 2011 dans les Ardennes. Plutôt du genre combatif et sportif (photo avec des enfants d’un CM2 de Lyon qu’il parraine), il se heurte à des difficultés complexes pour toucher le dédommagement de l’Etat après décision de justice, relate France-Bleu Isère. Il en appelle au président François Hollande…

Hasard, le président de la République avait été pris en photo avec le sergent Julien Leroux lors d’une visite à l’hôpital Percy de Clamart où il avait apporté én 2012 son soutien aux blessés de guerre. Le Grenoblois est devenu tétraplégique (il peut bouger les jambes, les mains et les poignets après avoir été touché aux cervicales et à la moelle épinière) à l’issue d’un accident dans un véhicule militaire alors qu’il était chef de groupe de combat et démineur. Lui et sa compagnie du 3e RG étaient en pleine phase de préparation opérationnelle.
En juin 2015, le tribunal de Troyes, dont dépend l’affaire, a validé un accord de dédommagement avec l’Etat. Mais il semble que le préfet de l’Aube s’échine à compliquer la procédure, voire à ne verser qu’un cinquième de la provision prévue.
Julien Leroux en a appelé à l’aide du chef de l’Etat pour permettre de financer les achats coûteux de fauteuils électriques ou l’aide à domicile. On lui répond maladroitement que le président  » ne saurait intervenir dans un dossier qui a fait l’objet d’une procédure judiciaire « . Ce qui n’est pas faux mais assez paradoxal puisque le préfet de l’Aube dépend de l’Etat…

 

En savoir plus sur http://defense.blogs.lavoixdunord.fr

 

 

5 réflexions au sujet de “Un sergent tétraplégique appelle à l’aide le président de la République”

  1. Accident en véhicule militaire !!!!!!

    Donc accident en service !!!!!!

    Même si le véhicule militaire était en tort !!!!!

    Donc pension militaire d’Invalidité !!!!!!

    Il ne faut rien lâcher !!!!!!

    Ne pas prendre un avocat commis d’ office

    Moi même je suis invalide miltaire à plus de 85% pour accidents et blessures reçus en service commandé .
    A chaque fois sytématiquement j’ai dû me battre .( sois disant qu’il manquait un petit papier par ci , par là )

    pour certaines blessures je pouvais dire s’il l’avait fallu : où quand, comment et pourquoi cela était arrivé .

    a chaque fois j’ai dû aller en appel

    Et à chaque fois j’ai gagné .

    J’ai payé à chaque fois un avocat . J’ai toujours fait mes dossiers de pension moi même ( je suis devenu très , très procédurier ) .

    Mon avocat ne faisait que défendre mes dossiers, sans en changer une ligne , une virgule ( même pas les fautes d’orthographes- je ne me relis jamais ) .

    Je ne comprends vraiement pas pourquoi ce dossier n’est pas encore cloturé .

    Ne rien lacher

    il existe des avocats specialisés dans ce genre d’affaire .

  2. Nous n’avons, depuis fort longtemps déjà, rien à attendre de Mimolette 1er et de tous ses acolytes traitres à la Nation, escrocs à l’occasion, repris de justice pour certain(e)s. Quand donc les Français comprendront-ils qu’il est impérieux pour notre sauvegarde d’éliminer cette lie qui nous gouverne.

  3. Les difficultés rencontrées par ce militaire me rappellent un article du Point n°2210 du 16 janvier 2015 intitulé « l’histoire funeste des trois tueurs » (p. 43-47) relatant la fabuleuse aventure de Mohamed El-Ayouni, islamo-nazi – au demeurant respectable « citoyen » français selon les canons du prêt-à-penser en vigueur – qui, s’étant rendu en Irak en juillet 2004 y avait perdu un bras et un œil dans les combats de Falloujah. De retour en France, il demanda une allocation handicapé qu’il obtint sans aucun problème avec la bienveillance d’une administration laxiste et la complicité de politicards corrompus.
    Comme le disait récemment un clown pathétique, « ça ne coûte pas cher puisque c’est l’Etat qui paie… ».
    Toutefois, je ne puis m’empêcher d’associer cette fabuleuse histoire au niveau de délabrement moral, matériel, et intellectuel atteint par notre pauvre pays : le cas de cette raclure, en effet n’est pas une exception ; c’est plutôt la loi générale.
    Je ne puis, non plus, m’empêcher d’éprouver une sorte d’admiration à la réussite de ce Mohamed el-Ayouni – islamo-nazi mais si bon Français – car obtenir une telle reconnaissance n’était pas gagné d’avance… d’autant plus admiratif que, victime moi-même d’un accident au cours d’un exercice militaire, je ne réussis jamais à faire reconnaître, ni la réalité dudit accident, ni les séquelles dont je souffre toujours ( et pourtant j’ai un dossier gros comme ça) : trop blanc, trop Français – c’est rédhibitoire – trop intègre !
    Et cette histoire merveilleuse de cet excellent français, Mohamed el-Ayouni, et ma propre mésaventure survenue au sein de l’Armée française me ramène étrangement à un autre article du Point (n° 1504 du 13 juillet 2001). Il était intitulé « Quand le gouvernement ne défend plus ses soldats » et le sous-titre était ainsi libellé : « Scandale – Les militaires sont indignés : les pensions attribuées pour accident ou décès sont systématiquement remises en cause. »
    Que ne fussions-nous islamo-nazis !
    http://www.observatoiredesgaspillages.com/2015/de-retour-du-djihad-il-vit-des-allocations-handicape/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

  4. L’ETAT et ses « Locataires » du gouvernement se moquent bien comme de leur premier slip souillé de tous ceux qui l’ont servi souvent au péril de leur vie ! NE L’OUBLIONS JAMAIS aux prochaines élections !

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :