Vaccination : cette note qui décharge les médecins de toute responsabilité pénale au nom de l’urgence

Les loups essaient de ne pas se manger entre eux après s’être dévorés sur les plateaux de télévision.

À situation exceptionnelle, moyens exceptionnels.  Alors que la campagne de vaccination a débuté en France dimanche 27 décembre, l’objectif est maintenant de vacciner en priorité 15 millions de personnes considérées comme les plus fragiles. Pour ce faire, l’exécutif tient à ce que la campagne se fasse au plus près des Français, par l’intermédiaire des médecins de ville. « Il est souhaitable que le médecin généraliste soit au cœur du dispositif et en particulier le médecin traitant », a souligné Jean Castex en présentant la stratégie française de vaccination. 

https://www.lci.fr/sante/vaccination-cette-note-qui-decharge-les-medecins-de-toute-responsabilite-penale-au-nom-de-l-urgence-2174286.html

1 réflexion au sujet de « Vaccination : cette note qui décharge les médecins de toute responsabilité pénale au nom de l’urgence »

  1. Dans cette affaire – encore une fois organisée « à la française » – nous nous trouverons devant un énorme problème d’indemnisations. En effet, c’est l’état qui indemnisera les éventuelles victimes, c’est à dire nous. Donc, l’état ne fera rien pour diligenter des enquêtes pour les défendre. Au contraire, si les laboratoires avaient été responsables, il (l’état et donc la justice) aurait aidé à défendre ces victimes. Nous aurons donc immanquablement des victimes qui resteront ignorées, au mieux soignées mais à leur charge et jamais défendues. Encore un scandale de ce système foireux mis en place par ce gouvernement d’amateurs ignares.

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :