Vente de Rafale à la Grèce: le pied de nez de Macron à Erdogan?

Publié le 15 septembre 2020

Le début d’une course aux armements? La Grèce va commander dix-huit Rafale. Une première en Europe, sur fond de tensions entre Athènes et Ankara en Méditerranée orientale. Pour le général de brigade (2s) Jean-Bernard Pinatel, c’est à l’aune d’une relation industrielle et diplomatique d’un demi-siècle qu’il faut appréhender ce contrat d’armement.

La Grèce sera bien le premier client européen du Rafale. Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a officialisé le 12 septembre dernier l’intention d’Athènes d’acquérir 18 exemplaires de l’avion multirôle de Dassault Aviation, confirmant les informations qui avaient fuité dans la presse grecque.

https://fr.sputniknews.com/defense/202009141044430653-vente-rafale-grece-macron-erdogan/

1 réflexion au sujet de « Vente de Rafale à la Grèce: le pied de nez de Macron à Erdogan? »

  1. Vente de rafales a la Grece par la France sous odeur sulfureuse de gaz et petrole mediterraneen fourni en grande parie par Israël régime despote de la région.
    N oublions pas que les réseaux d alimentations de l Europe doivent passer par : Chypre, la Grece l Italie et enfin rejoindre le reste de l Europe.
    Pour ceux qui n ont pas la mémoire trop courte, souvenez vous des les années 2010 (dates de la découverte de ces champs énergétiques), les pression qu ont subi la Grece et l Italie avec des crises politique et financières majeures qui ont amenées à changer radicalement les visions de leurs politiques extérieures et à ouvrir leurs territoires respectifs.
    N oublions pas qu en France dans deux ans va se tenier des élections presidentielles majeures avec uniquement deux candidats en lice
    Pauvre France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :