Vers la fin du « Do It Yourself »?

Par Régis Ollivier le 18 décembre 2014

Le Colonel Attitude

 

Ce développement est né de mon imagination. Tout ceci n’est que politique fiction. Mais il arrive parfois que la fiction rejoigne la réalité. Il paraît que la réalité dépasse parfois la fiction. Il arrive qu’elle lui court après. Et tant pis pour celles et ceux qui ne s’arrêteront qu’à la lecture du titre pour pousser des cris d’orfraie et partager. //RO

 

 

images

 

Emboitant le pas à la députée socialiste, Sylviane Bulteau, qui s’est récemment saisie du sujet des transactions immobilières « sauvages » et a ainsi interpellé publiquement le ministre des finances Michel Sapin, en mettant en avant « la concurrence que constituent certains sites d’annonces gratuites, notamment pour les professionnels de l’immobilier qui considèrent que celle-ci s’exerce de façon tout à fait déloyale, et même au détriment de l’État, en laissant s’installer un marché parallèle de l’immobilier », un groupe de députés socialistes vient à nouveau de saisir le même ministre à propos des travaux que réalisent à titre personnel la plupart des Français et qui constituent, selon eux, une concurrence déloyale vis à vis des artisans et autres corps de métiers tels le bâtiment, la plomberie, l’électricité, l’automobile, la décoration… et un manque à gagner pour l’Etat. 

Cédant vraisemblablement à des lobbies corporatistes, ces députés exigent la création d’une loi au mieux réglementant ces pratiques déloyales, au pire en interdisant purement et simplement ces pratiques du Do It Yourself ou bricolage.

« Dès lors qu’un corps de métier est en mesure de réaliser les dits travaux, le groupe recommande vivement le passage obligé par un professionnel. Dans tous les cas de figure, un devis payant et taxé à hauteur de 5% du montant des travaux devra être réalisé. » 

Si cette loi est validée, il deviendra désormais impossible, pour des millions de bricoleurs du dimanche, de se livrer à leur passion favorite, ce qui fait frémir les grandes enseignes de bricolage qui envisagent de monter au créneau.

Interrogé sur une telle éventualité, le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron a déclaré en substance : « Je crois que c’est une bonne chose. Les Françaises et les Français seront prochainement appelés à travailler le dimanche n’auront plus guère de temps pour se livrer à leur passe-temps favoris. Ils devront donc recourir à une main d’oeuvre externe, en l’occurence les artisans ». 

A ce stade, et alors que la question des parlementaires est du domaine publique, l’opposition est restée étrangement silencieuse. Qui ne dit mot consent!

 

Illustration : Au cours de cette campagne, nous aurons entendu, ou bien lu sur les réseaux …
bretigny-la-releve.fr

 

 

4 réflexions au sujet de “Vers la fin du « Do It Yourself »?”

  1. Sourires Isabelle. Au début je devais écrire ce billet sans préciser qu’il s’agissait d’une fiction. Juste avec une fausse date. Puis j’ai eu une angoisse et je me suis vu avec #9moisferme. Avec ces gens là on ne sait jamais. Alors j’ai précisé. Espérons que ça restera au stade de politique fiction. Cordialement.

  2. Et il y aura encore plus de Polonais, roumains et autres. Mais, vraiment sans exagérer, qu’est ce que c’est que ce BORDEL.
    Qui sont ces lobbies?
    là on ne coule plus, on plonge avec une dalle de béton attachée aux membres.
    Gardons le moral, le changement reviendra bien un jour, du moins je l’espère

  3. Politique fiction? Croyez-vous utile de donner des idées pareilles aux abrutis qui nous gouvernent? Ils en ont suffisamment de nocives. Point n’est besoin d’en rajouter, par pitié!

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :