Viols en Centrafrique : aucune mise en examen pour les militaires français

Régis Ollivier, le 04 janvier 2017

Le Colonel


A les entendre, ici ou là-bas, ils étaient tous coupables, avant d’être présumés innocents… //RO


 

Après la fin de l’opération Sangaris, de nombreuses plaintes pour abus sexuels avaient étés déposées en Centrafrique. La justice vient de refermer l’une des trois enquêtes ouvertes.

Fin de la première enquête sur les accusations de viols en Centrafrique BFMTV

L’enquête engagée en France sur les accusations d’agressions sexuelles sur mineurs en Centrafrique mettant en cause des soldats français n’a débouché sur aucune mise en examen, a-t-on appris mardi.

Viols en Centrafrique : pas de mise en examen pour les soldats français Jeune Afrique

Personne n’a été mis en examen. Mardi 3 janvier, les juges français ont terminé leurs investigations sur les accusations de viols sur des mineurs portées à partir de 2014 contre des soldats de la force Sangaris alors déployée en Centrafrique.

Viols en Centrafrique par des soldats français : fin de la première enquête Le Point

 


Illustration Par Le Colonel. Photo : Logo opération Sangaris. defense.gouv.fr

 

 

 


 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris. Ex-DGSE.

3 thoughts to “Viols en Centrafrique : aucune mise en examen pour les militaires français”

  1. et bien évidemment, BFM et autres médias « d’immédiateté » et à forte résonance en ont fait des tartines au moment de l’ouverture des enquêtes.
    Tout aussi évidemment, il n’y aura pas autant de tartines pour faire état de la fin de l’enquête, bouclée sur des non lieux…

Les commentaires sont clos.