Volontaires Pour la France : communiqué 25 juin 2018

Publié par Régis Ollivier

Le 26 Juin 2018

Le Colonel 3.0

 

 

« Les Volontaires Pour la France sont une association légale, disposant de statuts approuvés par les services de l’Etat, et engagée dans une action qui s’inscrit dans le respect des lois de la République. Elle s’est engagée à défendre nos libertés menacées en respectant les lois et règlements de la République et les principes fondamentaux consacrés par la Constitution. »

 

 

 

© Volontaires Pour la France

 

Communiqué 25 juin 2018

Dix personnes liées à ce que les médias qualifient d’ultradroite radicale ont été interpellées samedi soir dans toute la France par les services antiterroristes dans le cadre d’une enquête sur un projet d’attaque ciblant des musulmans. Elles ont été placées en garde à vue.

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur s’est empressé de saluer «l’engagement constant de la DGSI qui veille au quotidien à la protection des Français face à toute action violente, d’où qu’elle vienne». On peut regretter qu’elle ne se soit pas montrée plus perspicace avant le drame de Trèbes qui a fait 4 morts, dont le colonel Arnaud Beltrame. Quelques jours avant, la DGSI avait, en effet, adressé un courrier à Radouane Ladkim pour l’inviter à prendre contact avec ses services pour un entretien d’évaluation alors qu’il était fiché S !

A ce stade, rien ne permet d’affirmer que ce « commando », dispersé géographiquement, envisageait réellement le passage à l’acte. L’enquête ouverte le déterminera. On notera cependant le moment choisi pour cette arrestation, le président de la République ayant évoqué il y a quelques jours à peine, en condamnant violemment l’Italie dans l’affaire de l’Aquarius, la lèpre populiste qui monte et qu’il assimile au nationalisme.

Notre organisation des Volontaires Pour la France s’étant engagée résolument dans la défense de l’identité de la nation française et dans la lutte contre l’islamisation du pays est tout naturellement considérée radicale par certains. C’est le cas notamment d’un média classé, lui, radicalement dans la collabosphère en raison notamment de sa soumission à l’extrême-droite islamiste. Mediapart avait déjà le 8 avril dernier pris les Volontaires Pour la France pour cible et semble dans l’affaire de l’arrestation de samedi dernier en faire une nouvelle obsession en nous prêtant des intentions violentes et en cherchant à nous impliquer dans cette affaire abracadabrantesque. Il faut lui faire savoir que le jour de la parution de ce premier article nous a valu l’adhésion d’une cinquantaine de nouveaux membres. Ce média réitère aujourd’hui en nous faisant l’honneur d’un second article.

Il faut préciser qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que des « journalistes » autoproclamés au service d’un média dont chacun connaît l’orientation ne supportent pas que des Français puissent avoir l’outrecuidance d’être fidèles à leur héritage historique, spirituel et culturel et, scandale suprême, le proclament et veuillent défendre leur identité. Ces pseudo- journalistes prennent d’ailleurs quelques libertés avec la déontologie journalistique car ils ne savent pas faire la distinction entre des faits et des commentaires. Et puis, s’ils avaient le sens et l’éthique du journaliste d’investigation, ils auraient au minimum pris contact avec l’un des coprésidents des Volontaires Pour la France, au moins pour sauver les apparences.

Il convient donc de rétablir la vérité et de rappeler quelques données fondamentales caractérisant notre organisation. Les Volontaires Pour la France sont une association légale, disposant de statuts approuvés par les services de l’Etat, et engagée dans une action qui s’inscrit dans le respect des lois de la République. Elle s’est engagée à défendre nos libertés menacées en respectant les lois et règlements de la République et les principes fondamentaux consacrés par la Constitution. En aucune manière, et n’en déplaise à ces journalistes et à ce média en mal de sensation, notre organisation n’est une milice ou un « groupuscule d’ultra-droite » aux objectifs obscurs et violents.

 

 

Régis Ollivier

Officier supérieur (er). Officier de l'Ordre National du Mérite. Diplômé EMSST - Ecole Militaire Paris. Diplômé Langues Orientales - INALCO Paris.

4 thoughts to “Volontaires Pour la France : communiqué 25 juin 2018”

  1. La DGSI sert à ça ? Arrêter et prendre pour des terroristes, les Français qui proclament de façon pacifique leur attachement à la civilisation française ? Mais pourquoi la DGSI n’ a-t-elle pas arrêté les vrais terroristes islamistes avant qu’ils ne commentent des attentats sur notre territoire ? Quand il y aura un effondrement total de la normalité, j’espère que les policiers, gendarmes, militaires et agents des renseignements généraux, se rappelleront qu’ils sont issus du peuple. Et prendront son parti au lieu d’obéir aveuglement à un imposteur vendu à des causes étrangères et qui organise un lupanar au palais présidentiel.

  2. Mouais , mais se prétendre volontaire pour la France et vouloir commettre meurtre , attentats , agressions c’est quand meme bien contradictoire et c’est d’ailleurs plus contre-productifs que l’inverse , en plus s’ils étaient tant dans le coup que ça , au courant de out sur tout comment se sont ils fait avoir ? une taupinette ou peut-être que certains avaient la langue un peu trop pendu après avoir passé des soirées à s’abreuvoir de la pire des drogues qu’est l’alcool …
    Et dans un article ils disent que certains étaient d’anciens soldats traumatisés par le conflit Afghan , mais comment peuvent ils s’imaginer quand commettant des attentats en France le pays pour lequel ils se sont battus va améliorer leurs traumatismes , car faudrait sacrement être perchés pour prétendre que c’est partie intégrante du soin que de tuer ou de faire sauter une mosquée bondés . Ou est le bénéfice de telles actes ? passer le restant de ces jours au mitard ou en tout une bonne partie et de surcroît avec ceux qu’ils voient comme des « ennemis » . Un gâchis tant pour les inculpés , que le pays auquel ils auraient pu fournir leurs services , des services que l’armée leur a inculqués , mais certainement pas pour ça ……….

  3. « des Français puissent avoir l’outrecuidance d’être fidèles à leur héritage historique, spirituel et culturel et, scandale suprême, le proclament et veuillent défendre leur identité.  »
    Mon Colonel ! TOUT EST DIT……Je suis totalement en phase avec ces gens pour que vive la France !

Les commentaires sont clos.