Sous couvert de l’anonymat, un officier d’active parle d’une probable guerre civile en France. Un de plus…

Le titre original de cet article a été modifié par la rédaction du blog car son libellé était trompeur. //RO

Dans la foulée des tribunes de militaires de ces dernières semaines, un officier parachutiste (présenté comme un commandant) a pris la parole sur le fil Telegram de Gallia Daily pour appeler à la conduite de la guerre civile dès maintenant. Après mûre réflexion, nous avons choisi de rediffuser ce texte intégralement, compte tenu des réactions qu’il suscite dans l’état-major. Prise très au sérieux par le commandement de l’armée, cette interview aux accents hégéliens mérite d’être lue à tête reposée pour mesurer l’écart qui sépare la perception parisienne (dominante dans les médias subventionnés) de la réalité, et la perception opérationnelle. Ce texte méritera de plus amples authentifications, mais il témoigne d’un état d’esprit à connaître et à ne pas négliger dans certains « segments » de l’armée aujourd’hui.

Lire la suite

Guerre civile ou union nationale : une réconciliation impossible ?

Charles ROJZMAN – Essayiste (Abonné) – Publié le 16 février 2021

Une odeur de guerre civile traîne dans ce pays, où certains rêvent d’en découdre avec un « ennemi » musulman qu’ils connaissent surtout à travers les exactions d’une minorité et la réserve d’une majorité silencieuse, et où, de l’autre côté, une jeunesse musulmane s’accroche à des préceptes d’un autre âge, se sentant victime d’un racisme réel ou supposé, de discriminations réelles ou supposées.

Lire la suite

« La guerre civile couve » : quand Gérald Darmanin proposait un projet choc pour « assimiler l’Islam à la République »

Par Sébastien Grob – Publié le 08/07/2020 à 11:39 – Marianne

« Nous devons lutter de toutes nos forces contre l’islamisme politique qui attaque la République« . Cette déclaration d’intention, prononcée par Gérald Darmanin lors de sa passation de pouvoir mardi 7 juillet, fait écho à un sujet de prédilection du nouveau ministre de l’Intérieur (aussi chargé des Cultes) : la place de la religion musulmane en France. En juin 2016, il avait publié un « plaidoyer pour un islam français« , dans lequel il appelait à favoriser l’accomplissement d’un « Islam sécularisé » et « assimilé à la République« . Et ce grâce à une impulsion décisive de l’Etat : celui qui était alors membre des Républicains proposait « [d’]imposer » la création d’une structure centralisée, un « Grand Conseil de l’Islam de France« , auquel seraient affiliées toutes les mosquées autorisées, et qui y nommerait l’ensemble les imams.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :