Chacun sa route. Chacun son chemin.

Dimanche 27 octobre 2019. C’est en pleine conscience que j’ai choisi d’emprunter les chemins de traverse. Là où je suis certain de ne croiser personne. J’ai toujours été un solitaire en plus d’être agoraphobe. Un euphémisme pour dissimuler mon « asocialitude ».

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :