Lettre ouverte au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Par Simon Abkarian

Monsieur le Ministre Le Drian.

Je voulais vous écrire la semaine dernière mais je savais votre emploi du temps chargé. Juste avant la fin des combats qui faisaient rage en Artsakh, n’étiez vous pas affairé à envoyer une aide médicale à l’Azerbaïdjan toute abandonnée qu‘elle était ? Ce fut de votre part un acte de compassion sincère, je n’en doute pas, un geste d’une clairvoyance politique indiscutable, j’en suis sûr. Comme vous, je reste neutre et en aucun cas ne vous jugerai quand à votre besoin impérieux de tendre la main au dictateur multimillionnaire de Bakou. Avant hier après la déroute des forces arméniennes qui se sont battues seules contre les armées turques et azerbaïdjanaise et autres mercenaires djihadistes syriens, vous vous êtes empressé  de proposer une aide, mais cette fois aux milliers de refugiés Artsakhiotes qui sont contraints de quitter leur patrie millénaire. Cette aide post mortem arrive bien tard monsieur le ministre et je ne vous en suis pas reconnaissant. La reconnaissance ; plutôt que votre humanisme humanitaire, vous auriez dû la donner au peuple d’Artsakh lorsqu’il fallait le faire, ou du moins en défendre l’idée.

Lire la suite

La France comme base arrière des Yankees contre la Russie, ça suffit !

Le 7 juillet, le port de La Rochelle Pallice a accueilli les soldats d’une brigade aéromobile américaine dans le cadre de l’opération « Atlantic … La France comme base arrière des Yankees contre la Russie, ça suffit !

Covid-19 : début du déconfinement en Russie, deuxième pays en nombre de cas

Publié le : 12/05/2020 – France 24 avec AFP

En Russie, à l’instar d’autres pays dans le monde, la colère monte lentement mais sûrement. D’autant que, depuis le 12 mai, la période chômée en vigueur dans tout le pays et dans tous les secteurs de l’économie s’achève. Vladimir Poutine pourrait faire les frais de cette pandémie, au même titre que le président Emmanuel Macron reste en effet le seul dirigeant européen à ce jour à chuter dans les sondages d’opinion pour la gestion de la crise sanitaire. Sur le long terme, la popularité de Vladimir Poutine, qui brigue un mandat présidentiel « à vie » pourrait et devrait même s’éroder fortement et ouvrir très probablement une ère de grande incertitude tant au plan local que régional et international. //RO

La Russie, où le porte-parole du président Vladimir Poutine a été à son tour diagnostiqué positif au nouveau coronavirus, est devenu mardi 12 mai le deuxième pays au monde en nombre de cas. Le pays a néanmoins entamé mardi un prudent déconfinement.

À Moscou, l’essentiel des mesures de confinement restent cependant en vigueur jusqu’au 31 mai, la capitale comptant plus de la moitié des cas recensés en Russie. Le port du masque et des gants de protection a été rendu obligatoire dans les transports publics et les supermarchés.

Avec 232 243 cas depuis le début de l’épidémie, dont 10 899 annoncés mardi, la Russie est désormais deuxième au monde en terme de contaminations, loin derrière les États-Unis mais devant l’Espagne et le Royaume-Uni.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :