Masques interdits, désorganisation totale, risques de contagion… Les policiers révoltés par la gestion de la crise du coronavirus

Par Charlotte d’Ornellas – Publié le 18/03/2020 à 18:00 – Valeurs Actuelles

Depuis mardi midi, les policiers sont chargés de faire respecter le confinement imposé aux Français. En première ligne, ils sont interdits de porter les masques de protections et déplorent le manque d’équipement, d’organisation, d’instructions et de considération. 

Extrait choisi : Les masques sont rares, et leur usage extrêmement limité par la direction générale. Dans un mail de la direction départementale de la sécurité publique des Yvelines, cela devient :  « je confirme les déclarations du chef d’état-major qui viennent de m’être rappelées par la direction centrale : il est absolument proscrit de porter le masque sur la voie publique ou à l’accueil du public ». Dans la bouche des policiers, il devient « interdit de se protéger ». « Le virus est dangereux pour le monde entier sauf pour les flics français ? », interroge légitimement l’un d’entre eux. Pour le moment, aucune réponse. Pendant ce temps-là, 100.000 masques vont être distribués en prison, difficile de comprendre. 

Lire la suite

Immigration : Macron durcit le ton

Par LEXPRESS.fr avec AFP – Publié le 17/09/2019

L’Histoire nous dira si Emmanuel Macron effectue réellement une prise de conscience tardive, bien que partielle, ou s’il s’agit une fois encore de clientélisme en période électorale. À ce stade, je ne souhaite pas aller plus loin dans ma réflexion sur ces sujets. //RO

© Régis Ollivier

Lors d’une rencontre avec sa majorité et son gouvernement lundi soir, le chef de l’État a détaillé sa feuille de route pour les mois à venir.

Emmanuel Macron détaille sa ligne de conduite. Le président a appelé lundi sa majorité et son gouvernement à la fermeté sur le détournement du droit d’asile pour éviter d’être « un parti bourgeois » qui ignore l’opinion de classes populaires séduites par l’extrême droite. Et à la prudence sur la réforme des retraites. Devant quelque 200 députés et sénateurs de LREM, du Modem et partis alliés, ainsi que l’ensemble du gouvernement, le chef de l’État a précisé pendant plus d’une heure ses quatre priorités – écologie, retraites, travail et le « régalien », c’est-à-dire sécurité et immigration, ont rapporté des participants à cette réunion à huis clos. 

Lire la suite

TRIBUNE. « Sauvegardons la militarité de la gendarmerie »

  • Par Marc Watin-Augouard – Le 08 juin 2019 – Le Journal du Dimanche

C’est même une impérieuse nécessité. //RO

© D’après l’oeuvre de Pierre Duriot

Le général Marc Watin-Augouard, conseiller au cabinet du ministre de l’Intérieur de 2002 à 2004, fait le bilan du rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur. « Sans notre militarité, nous ne pourrions être responsables de la sécurité sur 95% du territoire », défend ce spécialiste de la cybersécurité qui a été inspecteur général des armées-gendarmerie de 2008 à 2012.

Voici la tribune du général Marc Watin-Augouard : « Dix ans après la loi du 3 août 2009 qui marque le rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur, le bilan est globalement positif. Ce transfert était inévitable, en raison de la hausse de l’insécurité qui a dépassé dans l’opinion publique les problématiques de sécurité extérieure. En 2002, la présidentielle s’est jouée sur cette thématique. On assiste au premier glissement vers l’Intérieur. Certains militaires redoutent un démantèlement, annonciateur d’une fusion. Mais l’identité de la gendarmerie n’est pas remise en cause.

Lire la suite

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :